ROGER (Troutman)

 Dans les années 1980, la musique funk est très populaire. Le groupe Zapp en est l’un des leaders. Roger Troutman, à l’origine de cette entreprise familiale, en est le principal compositeur, chanteur et guitariste.

Roger Troutman simplement appelé Roger a suivi une carrière solo en parallèle à celle de Zapp. Sa musique était très proche et il était parfois difficile de saisir la différence entre les deux.

Né en 1951 dans l’Ohio, Il était le quatrième enfant d’une famille qui en comptait neuf. On lui offre sa première guitare pour ses cinq ans. Il ne lui faudra pas longtemps avant de maîtriser l’instrument et d’en jouer dans les clubs de l’état. À onze ans, il joue dans le groupe “The Crusaders” ( à ne pas confondre avec le groupe jazz) dont son frère Lester est le batteur. Le groupe se sépare mais Lester et Roger continuent ensemble. Les racines musicales de Roger sont dans le blues et la soul. Il écoute B.B. King, Jimmy Reed, Chuck Jackson, Junior Walker et Led Zeppelin mais également les Temptations, Wilson Pickett ou même les Beatles. Si ! Si ! Ça ne s’entendra pas beaucoup dans sa musique mais c’est un fait.

Fin des années 1960, Roger ajoute l’orgue hammond à ses compositions. Deux autres frères jouent avec lui : Tony (bass) et Larry (percussions). Leur nom devient “Roger & The Human Body”. Rapidement, les frères sont captivés par Jimi Hendrix, les Isley Brothers, Funkadelic et Stevie Wonder. Ce dernier sera l’un des tous premiers musiciens (avec le guitariste Peter Frampton) à utiliser la “talk box” (instrument qui déforme les sons) qui deviendra ensuite la marque de fabrique de Zapp et de Roger. Funkadelic et son mélange funk-rock aura aussi un poids majeur sur sa musique. Les frères tournent énormément aux USA et au Canada. En 1977, un autre frère et pas des moindres rejoint le groupe. Il s’agît de Terry dont le surnom est “Zapp”. “Human Body” devient “Zapp”.

 Phelps “Catfish” Collins

Plus tard, Phelps “Catfish” Collins, frère du bassiste Bootsy Collins, joue avec Zapp. Il assure le lien avec Bootsy puis avec George Clinton. Clinton signe vite les frères sur son label “Uncle Jam”. Il les prend sous son aile et leur obtient même un passage au “funk awards” de 1979. Clinton dira de Roger “qu’il est le musicien le plus doué qu’il ait jamais vu”. Très vite, le buzz mène à la sortie du premier album éponyme chez Warner en 1980. Zapp, parfois “Zapp & Roger”, s’impose dans le coeur et les oreilles des amateurs de funk avec une musique hybride. Le succès ira crescendo entre le Zapp II (1982), le Zapp III (1983) et le New Zapp IV U de 1985. Le Zapp V de 1989 marquera la fin du succès commercial.

Roger s’impose en solo avec la même recette et grâce à de nombreuses reprises de standards soul. Ses albums “The Saga Continues” (1984), “Unlimited” (1987) et “Bridging The Gap” (1991) seront aussi populaires que les albums du clan Troutman. Sa collaboration avec David Gamson sur son dernier album sera un point culminant de son parcours solo. Sa reprise du “I Heard It Through The Grapevine” et son “I Want To Be Your Man” auront également beaucoup de succès.

La décennie 1980 touche à sa fin, leur succès également. “Zapp et Roger” n’ont pas fait le poids face aux nouveaux courants (New-jack swing essentiellement). Mais, les rappers et la nouvelle génération R&B vont leur permettre de briller à nouveau. M.C. Hammer, Kris Kross, Blackstreet, Michael Jackson et sa sœur Janet, Ice Cube, Dr Dre, 2pac, Keith Sweat, Snoop Dogg utilisent tous le travail de Roger et ses frères. Parfois même, ils enregistrent de formidables duo. En 1993, un premier “best of” voit le jour. Il sera disque de platine.

Mais la fin sera rapide, inattendue et tragique. Le 25 avril 1999, Roger est assassiné par son frère Larry qui retourne ensuite l’arme contre lui. Celui qui fut un temps surnommé le “clown du funk”, grâce à ses nombreuses facéties et grimaces, ne fait plus rire, définitivement.

Discographie

 The Many Facets Of (1981, Warner)** Acheter

 The Saga Continues (1984, Warner)** Acheter

 Unlimited (1987, Reprise / Warner)*** Acheter

 Bridging The Gap (1991, Reprise / Warner)*** Acheter

Collaborations remarquables

 Somethin’ For The People “You Don’t Have To Be Alone” (1993, Warner)** Acheter

 Keith Sweat “Put Your Lovin’ Through The Test” (1994, Elektra)*** Acheter

 2pac “California Love” (1996, Death Row)*** Acheter

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.