Supreme NTM

 NTM…Le nom est sulfureux. Il incarne la révolte, la colère. Ses membres, eux, représentent la hargne du rapper, la force de la première génération et la longévité. Mais qui connait les débuts des NTM ?

Au début, ce collectif hip-hop n’est pas du tout destiné au rap. C’est un puissant groupe dans lequel toute les disciplines hip-hop sont représentées et de belle façon.

L’origine des Supreme NTM, ce sont les “D.R.C. et les 93 M.C. Le premier, “Da Red Chiffons” est un groupe de taggers et de graffeurs hip-hop. Pour les 93 M.C. ou “93 Mafia Crew”, ils sont également des taggers très prolifiques. Lorsque les D.R.C. changent leur nom pour NTM (sur une idée de Colt), la fusion s’opère entre 93 MC et NTM. D’un côté les 93 NTM (groupe de taggers et graffers dont les membres les plus illustres sont Mode 2 et Colt), de l’autre les Supreme NTM, rappers que le grand public connait bien.

 Les D.R.C., un an avant la création de Supreme NTM (Joey, Shen, Squat, Colt, Sign)

Leurs débuts, ils les signent sur la ligne 13 du métro parisien, au terrain vague de la chapelle, dans la rue d’où le “j’ai passé mon adolescence à défoncer des trains”. “Tout n’est pas si facile” dit tout sur leur histoire : Meo, les C.O.P. (Control Of Police), la chapelle…

Il faut avoir vu au moins une fois la “ligne 13” du métro parisien après leur passage pour comprendre la réputation des NTM au milieu des années 1980.

 Grille métallique du “Diable Des Lombards”, Paris. Avant la création des NTM, Mode 2 inscrit les noms de “DRC” et “93 MC” sur ses fresques.

C’est en 1989 que les deux acolytes décident d’une carrière de rapper. Vient le temps des “freestyles” rap sur radio nova avec Squat et solo (Assassin) et Lionel D & Dee Nasty. Ensuite, ce sera les premières scènes pour se faire les dents, à “Bobino” (rue de la gaieté, Paris) avec Nina Hagen ou sous des chapiteaux à St Denis.

Jusqu’en 1993, 93 NTM et supreme NTM font partie du même tout. Colt, Mode 2 et Kay peignent des fresques immenses et impressionnantes labellisées “93NTM” et Harrys, Kea et Mam tagguent comme des fous avec la même étiquette. Le nom NTM est partout et dans la communauté hip-hop, le nom brille déjà. Les meilleurs sont là.

 Entrée des “puces de Clignancourt”, Mode 2.

Plus tard, Mode 2 et Colt signent les pochettes d’albums de Supreme NTM ainsi que des t-shirts et autres PLV de promotions. La différence fondamentale est là : NTM est un collectif multi-disciplinaire et pas seulement un groupe de rap. Ça ne va pas durer…

 Pendant la conception de l’album “Authentik”. Joey & Shen devant des peintures de Mode 2 & Colt.

La rupture à lieu en 1993-1994 après la sortie de “93 j’appuie sur la gachette”, deuxième opus. Fini les danseurs, fini les graffeurs, fini le collectif. Restent Joey et Shen. Et ne posez surtout pas la question sur la raison de cette rupture : Omerta ! J’ai voulu la poser lors d’un déjeuner en 2004 et Spank, assis à côté de moi m’a juste dit : “laisse tomber kemè, parles pas de ça”. Je ne l’ai pas écouté et j’ai posé la question à Joey. Réponse : “Kemè, des gars qui se souviennent de tout ça, y en a plus des masses, si tu voies ce que je veux dire”. Belle façon de dire à son tour : “laisse tomber”.

En tout cas, depuis cette scission interne, Joey Star et Kool Shen ont suivi les carrières que nous connaissons dans la musique puis dans le cinéma. 27 ans après “Authentique”, ils sont encore là, incroyable ! Cette longévité, ils la doivent à leur talents pour la scène et à certains de leurs textes ainsi qu’à leur charisme. Un peu à leur sens de la provocation aussi. “Nick Ta Mere” est toujours là parce que ses raisons d’être sont toujours actuelles.

Discographie

 Authentik (1991, Epic / Sony)*. Premier album et ça s’entend ! La production est rudimentaire. Mais les textes sont là, l’essence même du rap également. NTM est le haut-parleur d’une génération prête à tout ébranler. Le flow de Shen est impressionnant, la force du collectif également. Acheter

 1993 J’appuie Sur La Gachette (1993, Epic / Sony)**. Bien mais la production reste “pauvre”. Si NTM veut continuer et aller loin, il va falloir passer la 2eme. Acheter

 Paris Sous Les Bombes (1995, Epic / Sony)***. Effectif diminué, dommage. Mais le duo passe ici au niveau très supérieur. “Plus jamais ça”, “la fièvre”, “pass le oinj”, “Tout n’est pas si facile”, c’est sur cet album.  Acheter

 Supreme NTM (1998, Epic / Sony)*** . NTM reste au niveau supérieur : “Laisse Pas Trainer Ton Fils”, “Ma Benz”,  “That’s For My People”…Comme sur l’opus précédent, le duo s’amuse mais il sait aussi sortir des textes qui font d’un titre un classique : “Laisse Pas Trainer Ton Fils” est de ceux-là. Acheter

 NTM Live (2000, Epic / Sony)*** NTM c’est surtout du “Live”. La preuve ! Acheter

Depuis 1991, aucun groupe de rap n’a atteint ce niveau sur scène. Bien sûr, dans un autre genre et pour d’autres raisons, les Hocus Pocus ont marqué les années 2000. Mais ça, pas revu depuis : 

 NTM Le Clash (2001, Epic / Sony). Merci, au revoir ! Acheter

Laisser un commentaire