Toni BRAXTON

 Depuis son arrivée en 1993, la chanteuse Toni Braxton s’est imposée comme une valeur sûre de la soul grâce aux producteurs LA & Babyface.

En 25 ans de carrière, celle qui est née dans le Maryland, USA, en 1968 a multiplié les récompenses et les disques d’or et de platine. En France, son succès fut assez cours mais dans son pays d’origine il est constant sur presque trois décennies.

Toni Braxton a su jouer une musique assez soul pour le publique de base et assez pop pour le grand public. Son arrivée au début des années 1990 fut un vrai phénomène. Ses deux premiers albums avaient un son parfaitement adapté à l’époque et au public. Le son “Babyface” en fait. Toute une génération se souvient encore des titres “Un-break my heart”, “Breathe Again” et “Another Sad Love Song”. Depuis, trois “grammy awards” et une association très prolifique avec Kenneth “Babyface” Edmonds.

Toni Braxton est née en 1968 d’une mère très catholique qui l’élève dans la plus stricte des éducations religieuses. A la maison, foi et religion, pas de place pour les cultures populaires, encore moins pour les jupes. Avec ses quatre soeurs, elle chante à l’église. Le gospel est la seule musique autorisée. Mais quand les parents partent en courses, les souris dansent et regardent l’émission télé “Soul Train”. Ses influences deviennent vite Luther Vandross, Stevie Wonder et Michael McDonald. Elles écoute leur musique tout en étudiant pour devenir enseignante. Mais une rencontre à une station service va changer sa vie. Lorsque Bill Pettaway, auteur / compositeur, l’entend chanter, il signe les soeurs sur le label “Arista”. Nous sommes en 1990 et les “Braxtons” débutent leur carrière. Leur premier titre (“The Good Life”) n’est pas un gros succès mais il a le mérite d’attirer l’attention des producteurs LA Reid & Babyface qui viennent juste de créer leur label “LaFace”. Toni Braxton sera le première chanteuse à signer sur leur label, en 1991. L’année suivante, elle enregistre sur la B.O. du film “Boomerang”. Son premier duo avec Babyface -Give U My Heart- connait un honnête succès. Son premier album solo suit en 1993 et le succès est international. En 1995, elle remporte le “grammy” de la “meilleure nouvelle artiste” et celui de “meilleure chanteuse R&B” avec la chanson “Another Sad Love Song”. La même année, elle participe à la B.O. du film “Waiting To Exhale”.

1996, deuxième album. “Secrets” suit le même chemin que le premier album. “Un-break My Heart” reste onze semaines N°1 des ventes. si, si ! “I Don’t Want To” et “How Could An Angel Break My Heart” auront un succès un peu plus limité mais pas très grave. “Secrets” est plusieurs fois album de platine. En 1997, un “grammy” de plus : Celui de “meilleure chanteuse R&B” de l’année grâce à “Un-break My Heart” et à “You’re Making Me High”.

En trois ans, le parcours est assez prodigieux. La suite également. Enorme désaccord financier entre la chanteuse et le duo LA & Babyface. Le jeu entre avocats va durer deux ans. Elle enregistre une chanson pour la B.O. du Disney la “Belle et La Bête” qui passe un peu inaperçu. Finalement, un accord est trouvé et l’album “The Heat” peut voir le jour en 2000. Personne n’a oublié Braxton puisque “The Heat” entre directement en 2eme place des ventes. Le single “He Wasn’t Man Enough” est un succès. L’album s’écoule à deux millions d’exemplaires et la chanteuse remporte un 3eme “grammy” pour “meilleure chanteuse R&B”. ça devient un peu routinier…

Les années 2000 seront uniquement américaine. Désormais la musique de Braxton n’est plus distribuée à l’étranger. Enfin, pas aussi bien que par le passé. Ses collaborations avec l’artiste Tamar ou avec Il Divo ( ? ) passent totalement inaperçues à l’étranger.

Il faudra attendre 2014 pour une réunion avec Babyface. Leur album duo intitulé “Love, Marriage & Divorce” voit le jour sur “Motown” et se classe N°4 des ventes aux USA. 2018 marque son retour en solo. “Sex & Cigarettes” est un album dominée par de belles ballades mais rien de nouveau sous le soleil. Toni Braxton a un peu perdu de son aura à cause de ses luttes juridiques et à cause de soucis de santé.

Discographie

 Toni Braxton (1993, LaFace)*** Acheter

  Secrets (1996, LaFace)*** Acheter

 The Heat (2000, LaFace)** Acheter

 Snowflakes (2001, Arista)

 More Than A Woman (2002, LaFace)** Acheter

 Libra (2005, Blackground)**

 Pulse (2010, Atlantic)** Acheter

 Love Marriage & Divorce (2014, Motown)** Acheter

 Sex & Cigarettes (2018, Def Jam)*** Acheter

Artistes du même genre ou de la même époque : Monica, Deborah Cox, Faith Evans, Tony Rich, Mariah Carey, Mary J Blige…

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.