AIRTO

Maître des percussions et de la batterie, le brésilien Airto Moreira s’est fait connaitre à la fin des années 1960 avec un mélange de jazz et de musiques latines.

Enfant prodige puis musicien très créatif et tout aussi original, Airto fait carrière aux Etats-Unis où il choisit de vivre. Le label « C.T.I. » lui donne sa chance en 1972, année du très impressionnant « Free ». Samba brésilienne, bossa nova traditionnelle, jazz, funk, Airto se sert de ces influences pour créer une musique à part.

Très vite, il est repéré par Miles Davis. Airto se retrouve avec le trompettiste sur « Bitches Brew », « On The Corner » et « Live / Evil ». Ce passage avec Miles lui ouvre toutes les portes. Il joue avec Le « Return To Forever » de Chick Corea, avec les Weather Report, Freddie Hubbard, Ron Carter, Joe Henderson, Hermeto Pascoal, Keith Jarrett et d’autres.

Avec sa femme Flora Purim, il enregistre les « Finger’s », « Fourth World » et « Aluë » entre 1973 et 2017.

Airto Moreira est ne à Itaiopolis, Brésil en 1941. Il remporte ses premiers concours de musique à l’âge de six ans. Au fur et à mesure des années, sa réputation est forte dans le pays. Pour ses 16 ans, il s’installe à Săo Paulo. Il joue déjà percussions, batterie et chante avec plusieurs groupes. On le voit de temps à autre dans des émissions télé. Ses premiers enregistrements studio se font avec le groupe Sambalanco Trio, pionnier de la samba. Il enregistre aussi avec Raul de Souza et Hermeto Pascoal pour ne citer que les plus connus. À la même époque, il tombe amoureux de Flora Purim, chanteuse qu’il épouse en 1972.

Miles Davis    En 1967, le couple s’installe à New-York. Airto devient ami avec le bassiste Walter Booker. Celui-ci le présente à Cannonball Adderley, Freddie Hubbard, Ron Carter, Paul Desmond et Joe Zawinul. C’est Zawinul qui fait le lien avec Miles. Il joue sur le chef d’œuvre « Bitches Brew » puis reste deux ans avec le maître. Après le « Miles Davis At The Fillmore : live at the fillmore east », sa femme et lui enregistrent avec Chick Corea. Il joue sur les albums « Return To Forever » et « Light As a Feather » du musicien.

Creed Taylor     Les années 1970 seront les années « C.T.I. » avec Creed Taylor. Il joue avec les artistes du label, assurant parfois la production de quelques titres. Airto se retrouve donc sur les albums de Deodato (Prelude), Freddie Hubbard (Red Clay), George Benson et d’autres. Il en profite pour s’ouvrir sur d’autres genres comme la pop ou le R&B. Chaka Khan, Tina Turner et Average White Band demandent sa présence en studio.

En solo, il sort son premier album « Natural Feelings » en 1970. « Seeds On The Ground » suit deux ans plus tard. 1972 est l’année de son arrivée chez « C.T.I. ». « Free » est enregistré avec sa femme, Chick Corea, Keith Jarrett, Hubert Laws, Joe Farrell et George Benson : magistral ! ça part dans tous les sens, du funk au jazz en passant par musiques brésiliennes, soul et même classique. Une modernité et une qualité de sons qui permettront à l’œuvre de traverser le temps sans soucis. Les années 1970 seront celles de son succès commercial. En 1979, son album « Touching You Touching Me » est nominé aux « Grammy Awards ».

Les années 1980 seront plus compliquées pour sa carrière solo. En revanche, il est encore plus prolifique en studio avec les autres. Il s’installe en Californie et accompagne Leon Ware, Paul Simon, Bobby Hutcherson et beaucoup d’autres. La liste est longue. Cinq albums soit en solo soit avec sa femme entre 1985 et 1989. Le couple rejoint également Mickey Hart, batteur des Grateful Dead. Leur collaboration sur l’album « Planet Drum » de 1991 leur rapportera le « Grammy » du « meilleur album World » en 1991. Déjà vingt ans de carrière. Ensuite, il se concentre sur la batterie et sur la World music en jouant avec Zakir Hussain et des artistes indiens ou africains.

Dans les années 1990, Airto enregistre deux albums solo : « Killer Bee » (1993) et « Jump » (1995).

Les années 2000 sont là. Airto devient enseignant en ethnomusicologie à l’université UCLA. Il enregistre toujours et aide sa fille dans le métier. Deux albums sur la décennie. Airto et sa femme font partie de l’histoire de la musique, de ce temps où les musiciens expérimentaient sans cesse, sans barrières. Ce temps où la musique acoustique enregistrée était reine.

Discographie Sélective

Seeds On The Ground (1971, One Way Records)***

Free (1972, C.T.I.)*** TOP Acheter

Fingers (1973, C.T.I.)** Acheter

Airto & Deodato In Concert (1973, C.T.I.)*** TOP Acheter

Touching You Touching Me (1979, Wounded Bird)**

The Other Side Of This (1988, Ryko Disc)***

Killer Bees (1993, Meltdown Records)***

Red Hot & Rio (1996, Verve)*** TOP Acheter

 

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.