ASHLEY HENRY : la tête dans les étoiles

 La nouvelle génération londonienne est forte de talents et d’influences diverses. Ashley Henry en fait partie.

La plupart de ces musiciens anglais sont nés dans les années 1990, nourris au hip-hop, au R&B et au jazz. Ashley Henry a grandi avec tous ces courants. Il est né en 1991, l’année du décès de Miles Davis, celle du “Step In The Arena” de Gang Starr et du “Blue Interlude” de Wynton Marsalis…

Il évolue dans le sud de Londres, son lieu de naissance. Il écoute Digital Underground, ZuZu, Era Istrefi mais aussi Freddie Mercury. C’est cette génération qui refuse toute catégorie, toute classification, loin des termes marketing lancés dans les années 1980. Son idole se nomme Abdullah Ibrahim. S’il est aujourd’hui l’un des pianistes les plus en vu, c’est un peu grâce à lui.

En 2016, Ashley Henry sort diplômé de la “Royal Academy Of Music”. Il entreprend des collaborations avec Terence Blanchard et Jean Toussaint. En 2017, il enregistre son second album et accompagne Luke Flowers (Cinematic Orchestra), Mr Mattic (rapper très présent en France), Jean Toussaint, Monte Booker, et Anthony Joseph, entre autres. Six de ses titres sont enregistrés avec “RE-Ensemble”.

En 2017 également, il devient directeur de la programmation pour le “Jazz Café” et pour le “Ronnie Scotts café” de Londres. La même année, il est nominé pour “Artiste Jazz de l’année” au “Jazz FM Award” et pour “meilleur artiste jazz live” de l’année. Il faut dire que sa prestation au “London Southbank” était plus qu’impressionnante.

En 2019, histoire de prouver sa polyvalence, il sort “Between The Lines” avec le rapper Sparks et Keyon Harrold. Jazz et hip-hop trouvent avec Henry un nouvel ambassadeur. Piano, trompette à la Roy Hargrove, beat et phrasé hip-hop impeccables. L’album “Beautiful Vinyl Hunter”, dont le titre est extrait, est un pur moment de bonheur, inspiré à l’image du magistral “The Mighty”. Rare et précieux. Aller plus loin, toujours, semble être la devise d’Ashley Henry.

Discographie Selective

 5ive (2016, Jazz re:freshed)** Acheter

 Beautiful Vinyl Hunter (2019, Sony)*** Acheter

Artistes du même genre ou de la même époque : Roy Hargrove, Wise, Robert Glasper, Cinematic Orchestra

photo Ashley Henry : Max Fairclough

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.