Common : Chicago Hip-Hop.

commonLe rapper Common est un artiste très influent dans le milieu rap depuis les années 90.

Grâce à une technique vocale sans failles et à un flow syncopé mélangeant jazz et rap à une époque ou le “gangsta rap” balayait tout sur son passage, il a réussi à montrer une nouvelle voie à suivre. Sa conscience politique, son intelligence artistique n’était vraiment pas dans l’air du temps au milieu des 90’s mais il a quand même su fideliser un public rap à son style et à obtenir une reconnaissance internationale. A la fin des 90’s, il a pour lui les critiques et medias et une signature avec un label.

Lonnie Rashied Lynn, son vrai nom est originaire de Chicago, ville qui n’a jamais brillé pour sa culture hip-hop. Sous le nom de Common Sense, il débute en 1992 avec le titre “Take It EZ” et l’album “Can I Borrow A Dollar?”. En 1994, grâce à l’album “Resurrection”, sa réputation d’excellent auteur de texte est faite. L’oeuvre est incontournable dans l’histoire du hip-hop. Mais un groupe de ska du nom de “Common Sense” l’attaque en justice pour les droits du nom. Il raccourci alors celui-ci à un simple “Common” et s’installe à Brooklyn, New-York.

“One Day It’ll All Make Sense”, premier album sous ce nom sort en 1997. Quelques invités de marque sont sur l’album tels Lauryn Hill, Q-Tip, De La Soul, Erykah Badu, Cee-lo et Black Thought des Roots, rien que ça. Mais l’album suit les mêmes lignes que les precedents. Ensuite, on le retrouve aux côtés de Pete Rock (Soul Survivor), de Mos Def, de Talib Kweli (Black Star) et des Roots (Things Fall Apart). Toutes ces expériences n’entament en rien son intégrité et la pureté de son rap. Common reste droit dans ses bottes, fidèle à l’esprit des précurseurs du genre.

Il signe ensuite un contrat avec MCA et travaille avec ?uestlove des Roots sur l’album “Like Water For Chocolate” commercialisé en 2000. Grâce à la puissance de feu de MCA, l’album rencontre un immense succès. On y retrouve Macy Gray, MC Lyte, Cee-lo, Mos Def , D’Angelo, le trompetiste jazz Roy Hargrove et Femi Kuti, star de l’afro-beat et fils du légendaire Fela. Les titres “The Sixth Sense” et “The Light” sont dans les meilleures ventes et Common est nominé aux “Grammy Awards” dans la catégorie “meilleure performance rap”. Une tournée avec Mary J.Blige s’ensuit en 2002. Ensuite, avec une carrière désormais bien installée, il enchaine les albums et les collaborations avec Kanye West et les Neptunes notamment.

Discographie.

common1 Can I Borrow A Dollar? (1992, Relativity)**
common2 Resurrection (1994, Relativity)***
common3 One Day It Will All Make Sense (1997, Epic)**
common4 Like Water For Chocolate (2000, MCA)***
common5 Electric Circus (2002, MCA)***
common6 Be (2005, Geffen)**
common7 Finding Forever (2007, Geffen)***
common8 Universal Mind Control (2008, Geffen)***
common9 The Dreamer / The Believer (2011, Think Common / Warner)**
Artistes du même genre ou de la même époque : The Roots, Slum Village, A Tribe Called Quest, Mos Def, De La Soul, Brand Nubian.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.