Evelyn King

evelyn king La chanteuse Evelyn King se fait connaître du grand public dans les années 70 avec son classique “Shame”, vendu à des million d’exemplaires.

Elle est née dans le Bronx, New-York, en 1960 dans une famille au long passé artistique. En effet, son oncle, Avon Long, était acteur, chanteur et danseur. Son père, Eric King, était un chanteur que l’on entendait souvent avec des groupes soul à l'”Apollo Theater” de New-York. Logiquement, à l’adolescence, elle décide de se lancer dans la chanson.

Une fois installée à Philadelphie, elle travaille pour le prestigieux label “P.I.R.”, haut lieu de la soul des années 70. Là, le producteur T.Life la prend sous son aile et lui obtient un contrat avec R.C.A. Leur premier titre ensemble sera “Dancin’ Dancin’ Dancin'” suivi de l’album “Smooth Talk” en 1977. Mais son travail reste encore confidentiel. Avec John Fitch et Reuben Cross, il va l’être un peu moins. Le duo lui écrit la chanson “Shame”. Premier succès national sur le territoire américain. Au printemps 1978, de nombreuses radios jouent le titre qui entre dans le top 10 des ventes. Même réussite avec “I Don’t Know If It’s Right”.

Mais le vrai succès international arrive grâce aux producteurs Kashif et Paul Laurence au tout début des années 80. Avec lui, elle se fait une personnalité artistique. Son funk est alors résolument moderne. “I’m In Love” et “Love Come Down” sont N°1 des ventes R&B. Les décennies suivantes, ces deux chansons seront dans un nombre incalculable de compilations funk. A cette époque, elle est leader du funk aux côtés de Melba Moore, également produite par Kashif. Entre 1980 et 1988, ses albums et nombre de ses chansons sont dans les meilleures ventes, sur les ondes et dans tous les clubs. En 1982, “Get Loose” sera un titre marquant de sa carrière. Ensuite, elle travaille avec Leon F.Sylvers III, autre producteur talentueux très recherché de l’époque.

Mais comme beaucoup d’artistes, elle ne résiste pas à la vague “new-jack” ni au hip-hop et son succès prend fin à la fin des années 80.

Elle s’essaie ensuite à la “house music” avec Marshall Jefferson. Succès limité.

En 1990, elle enregistre l’album “I’ll Keep A Light On” pour le label anglais “Expansion” avec des musiciens de studios aussi incroyables que Larry Graham, Jeff Lorber ou Paul Jackson Jr. Le talent est là, la technique aussi mais il manque la touche Kashif.

Pour toute une génération fan de funk, Evelyn King c’est “Love Come Down” et “I’m In Love”, des classiques du genre.

Discographie

 king1 Smooth Talk (1977, BBR)*

king2 Music Box (1979, FTG)*

king3 Call On Me (1980, FTG)*

king4 I’m In Love (1981, BBR)***

king5 Get Loose (1982, BBR)***

king6 Face To Face (1983, FTG)*

king7 So Romantic (1984, FTG)**

king8 A Long Time Coming (1985, FTG)***

Artistes du même genre ou de la même époque : Melba Moore, Cheryl Lynn, High Fashion, Sister Sledge, Luther Vandross.

One comment

  1. Ping : Kashif

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.