Ibeyi

ibeyi Parisiennes, venezueliennes par leur mère, cubaines par leur père et bla bla bla…Ok ! Tout le monde l’a dit alors passons.

Pourquoi vous parler d’Ibeyi ? Deux raisons : La qualité de leur album et leur collaboration avec Richard Russell.

Un album soul de ce calibre par des françaises, c’est suffisamment rare pour le souligner. Des françaises signées par Richard Russell pour le monde, c’est encore plus rare. Rappelons ici le pédigré de Russell. Le monsieur a commencé sur le label “Mo’Wax” puis son flaire l’a conduit à signer Adele. Plus récemment, il a produit les derniers albums de Damon Albarn, Gil Scott Heron et Tony Allen. C’est lui qui sort les soeurs Ibeyi de l’ombre.

L’album n’a rien à voir avec leurs origines mais probablement plus avec leurs influences. En effet, rien de cubain ou de venezuelien dans la musique d’Ibeyi. De la soul, celle des années 2000 façon Vivian Green ou Jill Scott. Ici, le piano est l’instrument maître. Pas de subterfuges mais de la simplicité, du depouillement pour valoriser mélodies et voix. Ecoutez “Behind The Curtain” et vous comprendrez. Ibeyi, c’est un peu le trio esperanza qui rencontre les Nubians. C’est beau ! Fortement conseillé.

Ibeyi (2015, XL recordings)***

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.