Lisa STANSFIELD

La chanteuse anglaise Lisa Stansfield a marqué les années 1990 avec une musique pop fortement teintée de R&B.

Elle avait débuté avec la chanson “People Hold On” des Coldcut, en 1989. Le titre sera N°6 des ventes aux USA, N°11 en Angleterre. Pas mal pour se faire un nom. La même année, elle enregistre “All Around The World” : succès mondial. Ce duo avec l’immense Barry White est N°1 dans de nombreux pays. Lisa Stansfield s’impose comme une chanteuse de soul sophistiquée et élégante.

La dame est née en 1966 à Manchester, Angleterre. Elle grandit en écoutant de la soul, son influence majeure. En 1980 -elle n’a que 14 ans- elle remporte un concours de chant qui lui permet d’enregistrer “Your Alibis”, une ballade. À la suite de cette expérience, elle signe avec “Polydor”. Rien de convaincant ne verra le jour. Elle devient membre du groupe “Blue Zone” avec Ian Devaney et Andy Morris. Leur chanson “Jackie” aura un succès d’estime en 1988.

En 1989, la magie opère enfin. Stansfield signe avec “Arista”. Elle enregistre sous son nom mais avec Devaney et Morris l’album “Affection”. “All Around The World” sera son plus gros succès et l’album est disque de platine. Il faut dire qu’il contient “This Is The Right Time” (chanson produite par Coldcut), “Live Together” et “You Can’t Deny It” (N°1 des ventes R&B en Amérique). Succès fulgurant. Dans la foulée, elle est nominée dans deux catégories aux “Grammy Awards” : “meilleure chanteuse pop” et “meilleur nouveau talent”.

 Ian Devaney & Lisa Stansfield

On ne change pas une équipe qui gagne. “Real Love” (1991) et “So Natural” (1993) sont encore concoctés avec Devaney et Morris. Les deux albums seront dans le “top 10” des ventes albums en Angleterre. Mais ce succès très rapide dégrade les relations entre Stansfield et ses deux acolytes. En 1997, son album éponyme qui contient une reprise du “Never Never Gonna Give You Up” de Barry White est produit sans Morris. C’est le début de la fin. Son succès n’atteindra plus jamais de tels niveaux.

En 1999, l’album “Swing” est un flop. En 2001, après l’échec commercial de “Face Up”, Arista ne renouvelle pas son contrat. Elle arrive chez “ZTT”, label de Trevor Horn. Le fameux producteur s’occupe de la réalisation de “The Moment” en 2004. L’album est disque d’or en Allemagne. Lisa Stansfield se tourne alors vers la télé et le cinéma. Sa carrière d’actrice l’emporte et elle s’éloigne des studios. À cette époque, plus personne ne parie sur son avenir. En huit ans (1989-1997), elle a touché un large public et laissé des traces dans le coeur de nombreux fans.

En 2018, son album “Deeper” (le huitième studio) voit le jour dans une grande indifférence. Pourtant, l’oeuvre contient une belle ballade (“Hole In My Heart”), une superbe reprise (le “Ghetto Heaven” des Family Stand, 1989) et quelques bons titres “dance” (“billionaire”, “never ever”). Du bon Lisa Stansfield, trente ans après ses débuts. Preuve qu’elle a encore beaucoup de talent.

Discographie

 Affection (1989, Arista)*** Acheter

 Real Love (1991, Arista)*** Acheter

 So Natural (1993, Arista)** Acheter

 Lisa Stansfield (1997, Arista)** Acheter

 Swing (B.O.F.) (1999, RCA)*

 Face Up (2001, Arista)** Acheter

 The Moment (2005, ZTT)* Acheter

 Seven (2013, Monkeynatra) Acheter

 Deeper (2018, Ear Music)** Acheter

Artistes du même genre ou de la même époque : Caron Wheeler, Soul II Soul, Simply Red, Sade, Des’ree, Oleta Adams, Tasmine Archer…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.