New Edition

new edition Très inspirés par les “Jackson 5”, les “New Edition” ont mené une carrière qui a touché deux générations. Au fur et à mesure des années, ils se sont dirigés vers la fusion entre hip-hop et R&B, fusion qui prendra vite le nom de “new-jack swing”.

Après leur séparation, chaque membre connaitra une carrière solo réussie ponctuée de hits.

Le groupe est formé dans le quartier “Roxbury” de Boston par Ricky Bell, Michael Bivins et Bobby Brown lorsqu’ils commencent à chanter à l’école primaire. Nous sommes en 1978. Ensuite, ils recrutent Ralph Tresvant (1980) puis Ronnie Devoe, deux voix d’exceptions. Lors d’un concours de chant où ils interpretent le titre “The Love You Save” des Jackson 5, ils sont approchés par le compositeur, producteur et manager Maurice Starr. Celui-ci leur offre un contrat sur son label “Streetwise” dans l’espoir d’en faire un groupe aussi populaire que les Jackson 5. Forte ambition ! Leur premier succès, “Candy Girl”, les fait connaître aux Etats-Unis et en Angleterre. Le label MCA, énorme label international, leur offre alors un contrat. Dehors Maurice Starr qui crée alors les “New Kids On The Block”, pas sa meilleure idée et direction MCA.

Leur premier album sur ce label est un énorme succès. La chanson “Cool It Now”, déjà orientée hip-hop et le “Mr Telephone Man” produit par Ray Parker Jr (star de l’époque) font des New Edition les nouvelles coqueluches des ados des deux côtés de l’Atlantique. Il en sera de même pour l’album “All For Love” en 1985.

Mais lorsqu’on est très jeune et que l’on a grandi dans le pire quartier de Boston, il faut s’attendre à des problèmes d’égo et d’argent. Ça ne loupe pas. Dès 1986, Bobby Brown affiche son desaccord avec le reste du groupe et part pour une carrière solo. A cette époque, on pense que la fin du quartet est proche. Leur album “Under The Blue Moon”, orienté R&B et doo-wop des années 50 et 60 est un bid monumentale et la carrière de Bobby Brown n’a pas encore décollé.

L’arrivée de Johnny Gill à la place de Brown et la rencontre avec le duo de producteurs Jam & Lewis va relancer leur carrière. Johnny Gill a une voix d’une maturité incroyable. Les producteurs de Minneapolis s’en servent pour la conception de l’album “Heart Break” en 1989. Ils font passer les New Edition d’un groupe pour ados à un groupe pour adulte fans de soul. L’album contient plusieurs gros hits et de belles ballades dont Jam & Lewis ont le secret telles “Can You Stand The Rain” ou “Boys To Men” (qui donnera son nom au groupe du même nom).

bobby1 ralph gill

Entre temps, bobby Brown est devenue une star mondiale avec son album “Don’t Be Cruel” de 1988. Sur les conseils de Jimmy Jam & Terry Lewis qui ont connu ça avec leur groupe “The Time“, les New Edition décident de parcours solo après l’album “Heart Break”. Bonne idée au regards des résultats. Johnny Gill et Ralph Tresant enregistrent de superbes albums, le premier chez “Motown”, le deuxième chez MCA, les deux avec l’aide de Jam & Lewis à la production.

bellbivdevoe

Ricky Bell, Michael Bivins et Ronnie Devoe forment le trio “Bell Biv Devoe” et marquent le courant new-jack swing avec le titre “Poison”, classique du genre. Michael Bivins donne également sa chance au groupe “Boyz II Men” de Philadelphie avec le succès qu’on connait.

En 1996, essentiellement parce que leurs projets solo connaissent un net ralentissement, les New Edition décident d’une réunion bien accueillit par le public. L’album “Home Again” est N°1 des ventes à sa sortie, même chose pour le single “Hit Me Off”. Cette fois, c’est Jermaine Dupri et Puff Daddy qui assurent la production de l’ensemble. Mais Jam & Lewis sont responsables de “Oh,Yeah It Feels So Good”, titre le plus réussi de l’album. Une tournée à guichets fermés s’ensuit, preuve d’une popularité toujours importante.

Après cela, plus rien d’important à signaler. Les albums solo suivants n’auront pas le même succès et les New Edition feront plus souvent la une des journaux à scandales, à commencer par bobby Brown pour ses soucis avec la drogue et avec sa femme Whitney houston, son punching ball préféré. Il y aura bien une tentative de retour en 2004 avec l’album “One Love” mais…

Entre 1982 et 1996, les New Edition ont connu un beau parcours et inspiré de nombreux artistes. Ils avaient pris la relève des Jackson 5, les Boys II Men prendront le relais.

Discographie

new edition1 Candy Girl (1983, Streetwise)*

new edition2 New Edition (1984, MCA)**

new edition3 All For Love (1985, MCA)**

new edition4 Under The Blue Moon (1986, MCA)

new edition5 Heart Break (1988, MCA)***

new edition6 Home Again (1996, MCA)***

new edition7 One Love (2004, Bad Boy Entertainment)*

Artistes du même genre ou de la même époque : Force MD’s, LeVert, Guy, Today, Debarge, Shalamar, Ol Skool.

4 comments

  1. Ping : Boyz II Men
  2. Ping : Al B.Sure

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.