TEXIER & MARGUET

 Un peu de Maceo Parker, un peu d’Eric Serra et beaucoup de jazz : Telle est la recette de cet album de “Texier & Marguet”.

En effet, le quartet passe d’une ambiance cinéma façon Luc Besson (“The Same But Different”) aux racines du groove tel un Maceo Parker dans “Mo’ Roots”, sans transition. Le tout emballé dans un jazz inspiré et particulier. Ici, le tuba, instrument rare dans un quartet de jazz, tient une place centrale. Un clin d’oeil à la musique de la Nouvelle-Orleans comme le précisent Texier & Marguet.

Mais de leur “jardin suspendu”, on aperçoit aussi “Petite Blonde” et le guitariste Chuck Loeb. Comme toujours, Manu Codjia apporte la touche rock dont il a la maitrise. C’est vrai sur “Sand Woman” de papa Texier, c’était vrai sur “Mantis”, ça l’est encore ici où ses envolées sont souvent mises en valeur par le groove de Christophe Marguet. “Hurry Up !”

“For Travelers Only” porte bien son nom. L’album est une belle invitation au voyage avec des étapes variées et colorées. Une musique nerveuse et festive.

Sébastien Texier & Christophe Marguet 4tet “For Travellers Only” (2018, Cristal records / Sony Music)** Acheter

Artistes du même genre ou de la même époque : Daniel Zimmermann.

Laisser un commentaire