1984-2020 : a trip to BROOKLYN

Brooklyn est l’un des cinq arrondissements de New York, les quatre autres étant Manhattan, Queens, le Bronx et Staten Island. Avec une population de plus de 2 582 830 habitants en 2018, il s’agit de l’arrondissement le plus peuplé de la ville de New York.

Brooklyn, c’est le quartier du réalisateur Spike Lee (bien que née à Atlanta). C’est aussi le berceau de Woody Allen, Matt Damon, Al Capone, Harvey Keitel, Myke Tyson ou encore Lou Reed. Son académie de musique est réputée dans tout le pays et son orchestre philharmonique est reconnu dans le monde entier. Des artistes “soul” réputés y ont vu le jour. Stephanie Mills et Maxwell en tête.

Mais Brooklyn, c’est surtout et avant tout le quartier du rap. Si New-York est le berceau du rap et si l’accouchement a eu lieu dans le Bronx du sud, il faut reconnaitre que Brooklyn fait figure de jumeau. Dès le début, il porte haut les fondamentaux de cette culture. DJ Jazzy Jay et Just Ice, figures emblématiques et historiques du rap, viennent de là. Ceux qui suivent également et la liste est loin d’être exhaustive. Visite.

Jazzy Jay & TLA Rock “It’s Yours” (1984, Def Jam)***
Début avec les “soulsonic force” de Bambaataa et en 1984, ce titre culte avec T LA Rock. “It’s yours” est une des toutes premières productions de Rick Rubin sous l’étiquette “Def Jam”. “Jazzy Jay” un des DJ majeurs de l’histoire du hip-hop. Culte vous dis-je !

Whodini “Freaks comes out at night” (1984, Jive)***
Trio qui marque la première période de l’histoire du hip-hop (1979-1986) grâce à des titres comme “Friends”, “5 minutes of funk” ou ce titre. Groupe très influent sur les générations suivantes. Me shell Ndgeocello reprendra leur chanson “Friends” trente ans après sa sortie…pour vous dire ! Acheter

Cut master DC “Brooklyn’s In The House” (1986 Be Bop & Fresh)***
Impossible d’écrire sur le rap à Brooklyn sans en passer par ce standard. Plus gros succès commercial de ce rapper dont les français NTM se souviendront lors de l’enregistrement de “Seine St Denis style”, dix ans plus tard. Acheter

Stetsasonic “Talkin’ All That Jazz” (1988, Tommy Boy)***
Groupe de “Daddy O” et de “Prince Paul” et signature du prestigieux label “Tommy boy“. “Stetsasonic” entraine le rap vers un autre niveau artistique et commercial. En fait, le rap va passer d’”artisanat” à “industrie” grâce à ce genre de groupe. Ce titre est indémodable. Acheter

Big Daddy Kane “Raw” (1988, Cold Chillin’)***
D’abord membre du “Juice Crew”, collectif de Brooklyn, il suivra ensuite un beau parcours avec “DJ polo”. Une des plus belles voix et un des plus beaux flow du rap. Acheter

Digable Planet “9th Wonder” (1994, Pendulum)***
Durée de vie de treize ans. Au passage, deux grands albums : “Reachin” et “Blow Out Comb”. Ce titre est extrait du deuxième. Un certain King Britt était membre du groupe…écoute le batteur…Acheter

Jeru “Come Clean” (1994, Def Jam)***
Pur produit “Gang Starr“. En effet, “DJ Premier” est pour beaucoup dans sa réussite. Son album “The Sun Rises In The East” de 1994 est un monument dans l’histoire du rap de New-York. Acheter

Notorious BIG “Juicy” (1994, Bad boys records)***
Premier album, évènement de l’année 1994. L’utilisation du “Juicy Fruit” de James Mtum y est pour beaucoup. Sa voix aussi. Acheter

Ol Dirty Bastard “Shimmy Shimmy Ya” (1995, Elektra)**
Membre fondateur du fameux “Wu Tang Clan“. N’atteindra pas ses 36 ans. Son premier album solo dont ce titre est extrait fait figure de classique du rap new-yorkais. Acheter

Beastie Boys “Root Down (Free Zone mix)” (1995, Capitol / EMI)***
Moitié du groupe de Manhattan, l’autre moitié de Brooklyn. Adam Yaunch y a passé sa vie. Les Beastie Boys sont lancés par le label “Def Jam” au milieu des années 1980. Depuis, une carrière riche de diversité et d’originalité. Ils ont toujours cassé les barrières musicales. Une des explications de leur longévité.

AZ “Sugar Hill” (1995, EMI)**
Ce titre est extrait de “Do Or Die”, son premier et meilleur album, un classique. La réussite de “Sugar Hill” repose en grande partie sur l’utilisation de la ligne de bass du titre funk “Sugar Free” du duo “Juicy“. Acheter

Busta Rhymes “Woo-Hah” (1996, Elektra)***
C’est Chuck D, leader de “Public enemy“, qui lui trouve son pseudo “Busta Rhymes”. Début au sein des “Leaders Of The New School” puis parcours solo réussi dans le rap et le cinéma. Le nombre de ses nominations aux “Grammy” est presque aussi important que ses collaborations. Acheter

Talib Kweli “Soon The New Day” (2007, Warner)***
Plus de vingt ans de carrière. Aucun hit majeur mais un profond respect des bases de la culture hip-hop et une volonté de qualité et d’authenticité indéniable. Le “Black Star” de 1998 est incontournable pour tout amateur de rap. Acheter

Mos Def “Life in marvelous time” (2009, Downtown)**
Rapper qui assure le renouveau du genre à la fin des années 1990 sur le fameux label “Rawkus”. Son album “Black On Both Sides” reste un modèle du genre 20 ans après sa sortie. Acheter

Jay-Z “New Day” (2011, Roc-A-Fella)**
Il débute en solo en 1996 avec le très remarqué “Reasonable Doubt”. Depuis, un parcours aussi réussi que ses affaires. 21 “grammy Awards”, environ 100 millions d’albums vendus, richesse personnelle d’environ 1 milliard de dollars. voili, voilou ! Acheter

Nas “The Don” (2012, Def Jam)**
Le rapper qui ramène la couronne du rap à New-York grâce à l’album “Illmatic”, après quelques années de domination “G-funk“. Beau parcours ensuite. Il a également produit la série “The Getdown” pour Netflix. Une longue carrière qu’il doit à un flow exceptionnel. Acheter

Maxwell “Love You” (2009, Columbia / Sony)*** Presque 25 ans que ce chanteur “soul” est là. Avec D’Angelo et Erykah Badu, il avait lancé le courant “Nu Soul”. “Love You” est extrait de son album “BLACKsummer’s night”. Acheter

Stephanie Mills “(you’re putting) a rush on me” (1987, MCA / Universal)***
Fameuse chanteuse des années 1970 / 1980. Egérie de la période “disco / funk”. Ce titre produit par Paul Laurence n’est pas sa plus belle réussite commerciale mais c’est celui qui a le plus marqué les amateurs du genre. Acheter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.