DAM FUNK

dam funk Un hommage au funk et pour être précis au funk des années 80 et pour être plus précis au funk des années 80 de la côte ouest des USA.

Car c’est bien de cela dont il s’agit, du funk très electro qui a sévi sur la côte Ouest dans la deuxième moitié de cette décennie. Ce funk dont raffole Onra et apparemment le label “Stone Throw” également. Six ans après le premier volume, voici donc la suite.

Pour ce lifting, le label a fait appel à du lourd : Steve Arrington, Snoop Dogg, la famille Sylvers (les Leon III et IV) et Q-Tip sont sur le projet. De quoi sortir les fans de funk de longue date de leur longue hibernation. Surtout avec des titres comme “O.B.E.”, titre aérien et très groovy qui rappellera le son des Midnight Stars aux plus anciens et même un peu celui des SOS Band avant la collaboration avec Jam & Lewis.

Sur “HowUgonFu*kAroundAndChooseABusta?”, référence évidente au P-funk de Clinton et à Prince, le Prince de “Sign O The Times” ou du “black album”. Les plus branchés entendront aussi ce funk Côte Ouest de Babyface à ses débuts lorsqu’il travaillait avec Shalamar sur “Circumstancial Evidence” (1987) par exemple. C’est aussi le funk des Con Funk Shun (façon “Electric Lady”), Cameo (façon “Single Life”) ou des Bar-kays (façon “She Talks With Me With Her Body”) que vous entendrez sur “Invite The Light”.

Bref ! Ce projet initié par Damon Riddick remet ce funk que l’on appelait déjà electro au goût du jour et de belle façon. C’est ce funk très influencé par le travail d’Arthur Baker et par des DJ obscurs de Los Angeles dans la première moitié des 80’s qui mènera au genre “electro” comme le montrait bien la série de compilations “Electro Sounds” à cette époque et qui mènera également, ironie du sort, à la fin du genre funk en 1987.

Dam Funk Invite The Light” (2015, Stone Throw)***

Leurs influences

Sortie : 4 septembre 2015.

Genre : Funk.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.