Otis Jackson Jr

madlib Otis Jackson Jr, derrière ce nom se cache un des artistes les plus créatif et les plus insaisissable de ces quinze dernières années.

Otis Jackson est connu sous le nom “Madlib” dans le milieu hip-hop mais il a pléthore de pseudos comme Beat Konducta, Quasimoto, Malik Flavors, DJ Lord Sutch ou encore Loopdiggaz. Sous ces pseudos, un son unique et des projets très créatifs.

Otis Jackson Jr est né le 24 octobre 1973 en Californie. Son père Otis Jackson Sr était un musicien de jazz et de blues, voilà pourquoi Madlib aura toujours de solides racines dans le jazz. Sa mère était guitariste et compositrice tandis que son oncle, Jon Faddis, était un trompettiste de jazz réputé. Il grandit donc en assistant à des séances d’enregistrements en studio avec des artistes jazz. C’est dans le hip-hop qu’il affirme sa personnalité. En 1990, il adopte le pseudo “Madlib” et intègre la formation “Lootpack” avec ses amis DJ Romes et Wildchild. Lorsque le rapper King Tee, qui a déjà une forte réputation dans le hip-hop à cette époque, les entend, il les invite pour l’enregistrement de l’album “21 & Over” des Alkaholiks, aujourd’hui une reference dans l’histoire du rap. Madlib y est crédité comme producteur sur un titre.

alkaholiks

Mais il faudra du temps aux Lootpack pour signer un contrat avec une maison de disques. En fait, cela arrive en 1995 sur “Crate Digga’s Palace”, label dirigé par son père. Puis le groupe croise la route du DJ et producteur “Peanut Butter Wolf“. Il les signe sur “Stones Throw Records”, son label. Leur relation, artistique et personnelle, sera solide. Sur ce label, Madlib va enregistrer ses plus beaux titres et le label deviendra une référence des années 2000.

stones throw

Otis Jackson Jr s’est toujours vu ainsi : DJ en premier, producteur en second et rapper en troisième. Et c’est dans cet ordre qu’il mènera sa carrière.

En 1999, “Soundpieces : Da Antidote”, premier album des Lootpack, voit le jour. Mais Madlib a déjà la tête dans d’autres projets. Il a produit des albums pour Declaime et O.G.C. (rapper réputés des 90’s et 00’s) et effectué des remixes notables pour les artistes du label “Stones Throw”. Il a également installé les bases d’un projet sous le nom “Quasimoto” dans lequel il rappe d’une étrange façon sur des rythmes très influencés jazz. Après quelques singles, l’album “The Unseen” de Quasimoto sort en 2000. L’année suivante, il dévoile un autre projet jazz baptisé “Yesterday New Quintet“. On pense qu’il s’agît d’un quintet de jazz mené par Madlib. Il n’en est rien. En fait, il fait tout seul assurant les claviers, les percussions, la production et le choix des samples. L’album “Angles Without Edges” est un ovni, un projet unique semblable à aucun autre où une innovation en chasse une autre.

YNQ

En 2003, le prestigieux label jazz “Blue Note” lui donne carte blanche pour donner une nouvelle lecture de ses grands classiques. “Shades Of Blue” sera tout aussi surprenant.

madlib-shades

2003 est l’année de la réunion des Lootpack pour l’enregistrement de “Secondary Protocol”, deuxième album où il fait équipe avec un autre producteur prodige : J Dilla. Sous l’étiquette “Jaylib”, ils multiplient les projets.

En 2004, c’est avec le rapper MF Doom qu’il enregistre sous le nom Madvillain.

En dépit de cet agenda déjà très chargé, Madlib trouve le temps de produire des titres pour les De La Soul, Dudley Perkins, A.G., Prince Po’, Mos Def, Ghostface Killah, Talib Kweli, Erykah Badu, Jay-Z et les Beastie Boys, entre autres. Il semble s’être démultiplié et le public a du mal à suivre.

2006, nouveau projet sous l’étiquette “Beat Konducta” cette fois. La mixtape “Chrome Children Vol.2” est dominé par des samples courts, souvent instrumentals, en lien avec la culture indienne bollywood.

madlib vynil Madlib

En 2010, il annoncait la sortie d’un ambitieux projet, le “Madlib Medicine Show”, constitué de nouveau mix et d’inédits sortis de ses archives au rythme d’un volume par mois.

2014 était l’année de lancement de son label baptisé “Madlib Invazion”.

Otis Jackson est insaisissable, prolifique, originale, eclectique. Il est un cas à part dans l’histoire de la musique, parfois difficile à suivre, toujours interressant. Avec lui, le mot “artiste” prend tout son sens.

Artistes du même genre ou de la même époque : Jazz Liberatorz, Jungle Brothers, DJ Spinna, Gang starr, Dream Warriors, 20syl.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.