Salaam REMI

 La discrétion de Salaam Remi est aussi impressionnante que l’est son rôle dans l’histoire des musiques rap et R&B. Vous connaissez tous au moins un titre produit par Salaam Remi.

Fils de Van Gibbs, vétéran des studios, Salaam Remi est compositeur, producteur, multi-instrumentiste et dirigeant de label. Il débute au milieu des années 1980 avec une légende du rap : Kurtis Blow. En 1986, il travaille sur l’album “Kingdom Blow” du rapper. C’est loin d’être le meilleur album de Blow mais c’est bon comme première expérience. Il assure les claviers.

Ensuite, il apprend le travail de studios et il lui faudra quelques années pour se sentir prêt. Moins d’une décennie plus tard, il est dans l’ombre d’un très gros succès international. En effet, le “Here Comes The Hotstepper” d’Ini Kamoze en 1994 lui doit beaucoup. La B.O. du film “Prêt-à-Porter” également. La chanson est N°1 aux USA et dans de nombreux pays.

 Salaam Remi & Amy Winehouse

À partir de 1996, il enchaine les gros hits. Sur “the score” des Fugees, “Fu-Gee-La” c’est lui. En 2002, c’est Nas avec “Stillmatic”. En 2006, il assure un superbe “You Know I’m No Good” sur l’album “Back To Black” d’Amy Winehouse. Et en 2012, Alicia Keys lui doit “Girl On Fire”. Plusieurs nominations aux “Grammy”. En résumé, le monsieur est capable d’arranger et d’écrire des chansons pour orchestres ou formations réduites dans le R&B, le rap et le raggamuffin mais son nom est presque inconnu du grand-public. Discret on vous dit !

En parallèle, il suit une carrière solo depuis 2009. “Praguenosis”, premier opus sous son nom voit le jour cette année là. On y entend de superbes orchestrations pour grand-ensembles enregistrées lors d’un séjour en Tchécoslovaquie. Il se sert de son travail en solo pour d’autres. Ce sera le cas sur le “Lions, Tigers & Bears” de Jazmine Sullivan qui contient des parties de son titre “Shila’s Playground” (2008, album “Fearless”). Le titre “praguenosis” servira de base au “Life Is Good” de Nas. En 2012, pour ses réalisations, il sera nominé aux “Grammy” dans la catégorie “producteur de l’année”.

En 2013, deuxième album solo intitulé “One : in the chamber”, davantage orienté R&B et commercialisé sur son label “Flying Buddha”. Ne-Yo, Corinne Bailey Rae, Jordin Sparks et Akon participent à l’enregistrement. D’abord commercialisé en digital, l’album voit le jour en CD en 2014 sans grosse promo. Il sera quand même nominé aux “Grammy” dans la catégorie “Meilleur album Urbain”.

La longévité de Salaam Remi dans ce milieu est absolument incroyable. Il était là, avec les précurseurs du rap, dans les années 1980 et il est toujours côté à la fin des années 2000…

Discographie Selective

 Kurtis Blow “Kingdom Blow” (1986, Mercury)* claviers, compositeur Acheter

 Prêt à Porter (1995, Sony)*** Compositeur & producteur

 Channel Live “Station Identification” (1995, EMI)** Compositeur Acheter

 Fugees “The Score” (1996, Ruffhouse / Sony)*** Compositeur & producteur Acheter

 Wyclef Jean “The Ecleftic : 2 sides II a book” (2000, Columbia)*** Producteur Acheter

 NAS “Stillmatic” (2001, Columbia)** Bass, batterie, claviers, guitare, percussions, producteur. Acheter

 Amy Winehouse “Back To Black” (2006, Island / Universal)*** producteur Acheter

 Jazmine Sullivan “Fearless” (2008, J Records)** Compositeur & producteur Acheter

 Anthony Hamilton “The Point Of It All” (2008, Arista / BMG)*** Arrangeur, compositeur, producteur. Acheter

 Alicia Keys “Girl On Fire” (2012, RCA)** Programmations, compositeur, producteur. Acheter

 NAS “Life Is Good” (2012, Def Jam)** Arrangeur, compositeur, producteur. Acheter

 Salaam Remi “One : in the chamber (2013, Flying Buddha)*** Auteur, compositeur, producteur. Acheter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.