WHODINI

 Les “Whodini” font partie des architectes de la culture hip-hop. Ils ont laissé quelques classiques dans l’histoire de la musique rap.

Leur rap était différent de celui de leurs contemporains. Il était beaucoup plus funk. Il suffit d’écouter “Friends” pour s’en rendre compte. En fin de compte, la musique de Whodini mènera au genre “new jack swing“. La présence de Larry Smith à leurs côtés y est pour beaucoup. Leur rap est également très “electro“, genre qui voit le jour à New-York à la même époque avec le travail d’Arthur Baker.

Whodini, c’était un trio composé de deux rappers (Jalil Hutchins et John “Ecstasy” Fletcher) et d’un DJ (Drew “Grandmaster Dee” Carter). Ce dernier avait la réputation d’être capable de “scratcher” avec n’importe quelle partie de son corps (enfin, presque !). En 1983, leur arrivée fait grand bruit grâce à deux titres : “Magic’s Wand” et “The Haunted House Of Rock”. Ils sont les premiers à réaliser un clip video sur un titre rap (“Magic’s Wand”).

L’année suivante, succès supérieur. Leur album contient trois hits majeurs (“Friends”, “Freaks Come Out At Night” et “5 Minutes Of Funk”) qui marquent profondément les générations suivantes. La bassiste et chanteuse Meshell Ndgeocello reprendra “Friends” trente ans plus tard (“Comet Come To Me”, 2014). “Freaks Come Out At Night” figurera sur la B.O. du film “Fresh” en 1994.

Leurs concerts innovent également. Ils sont les premiers à utiliser des danseurs sur scène. En l’occurence, il s’agit de Doctor Ice et Kangol Kid, membres des “U.T.F.O.” qui seront produits plus tard par les Full Force.

En 1986, “Back In Black” contient le single “Funky Beat”.

À cette époque, les carrières dans le rap sont courtes. Trois ans, cinq grand maximum. Les nouveaux venus sont nombreux, les nouveaux labels également et il y a multiplicité des styles. Pour ces raisons plus des soucis avec leur label, la carrière des Whodini prend fin en 1987 avec la sortie de “Open Sesame”. Les membres de Whodini ont de l’argent et ils se concentrent sur leurs familles respectives. Ils tenteront un retour en 1991, sans grand succès.

Sur la première moitié des années 1980, leur emprunte est forte. Aux côtés des Run DMC, Grandmaster Flash, Spoonie Gee ou autres Sugarhill Gang, ils ont pavé la route et quelle route !

Discographie Selective

Whodini (1983, Jive)** Acheter

 Escape (1984, Jive)*** Acheter

 Back In Black (1986, Jive)** Acheter

Artistes du même genre ou de la même époque : Run D.M.C., Roxanne Shante, Spoonie Gee, The Fat Boys, U.T.F.O., The Real Roxanne, Captain Rock, Boogie Boys…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.