1999

  En 1999, dix ans après la chute du mur de Berlin, l’économie mondiale est au bord de la récession. C’est le baptême du feu pour la monnaie unique “Euro”. On fantasme de plus en plus sur un “bug” de l’an 2000 (qui n’aura jamais lieu).

Un certain Lionel Jospin a du pain sur la planche, un an après l’euphorie suscitée par la victoire des français au mondial de football. À un an de l’entrée dans un nouveau millénaire, l’inquiétude est grande. C’est fait ! La terre compte 6 milliards d’individus. En 1999, éclipse solaire et ouragan dévastateur renforcent la sensation de fin et l’inquiétude collective.

À chaud, nombreux étaient ceux qui criaient à l’effondrement de la qualité dans la création artistique. “C’est fini !”, “Y a plus rien d’intéressant”, “c’était mieux avant”…formules toutes faites et assez courantes en 1999. Ah bon ? Erykah Badu et les Roots, de loin le plus beau titre de l’année, pas super ? Moby et son “play”, pas intéressant ? Truffaz et son “Bending New Corner”, pauvre en création ?

Même dans le R&B américain, qui effectivement tourne un peu en rond en 1999, il y a encore de beaux albums. La vérité, c’est qu’une génération d’enfants gâtés ne reçoit plus autant que dans les années 1980 et 1990 et que cette même génération est blasée en 1999. Mais, les bons albums sont nombreux. “Texas” enregistre son chef d’oeuvre cette année là, Henry Salvador fait la queue pour voir Truffaz sur scène et Chico Debarge revient après quelques années dans l’obscurité. Rahsaan Patterson utilise le “The Message” de Grandmaster Flash avec une intelligence redoutable et un petit blanc de Detroit change la face du rap.

Pendant ce temps, la famille Wakowski révolutionne le cinéma avec le film “Matrix”. Une B.O. à la hauteur de l’image et qui met en valeur, entre autres, un instrumental de Rob Dougan sorti sur le label “Mo’Wax” en 1995. Non, sérieux, 1999 est une belle année pour le monde de la musique, une des dernières.

 The Roots & Erykah Badu “You Got Me” Acheter

 Moby “Porcelain” (Mute) Acheter

 Eric Benet “Georgy Porgy” (Warner) Acheter

 TLC “No Scrubs” (LaFace). Cinq ans après la vague “Crazy Sexy Cool”, le trio revient avec cet album. Dallas Austin assure une grande partie de la production. Un titre R&B majeur des années 1990 : celui-ci ! Acheter

 Macy Gray “I Try” (Sony) Acheter

 Texas “When We Are Together” (Mercury) Acheter

 Erik Truffaz “Siegfried” (Kameleon Music / Parlophone) Acheter

 Brian McKnight “Lonely” (Motown) Acheter

 Mint Condition “Be Like That Sometimes” (Elektra) Acheter

 Rahsaan Patterson “Get Here” (Geffen) Acheter

 Chico Debarge “Give You What You Want (For Sure)” (Motown) Acheter

 Kelis “Get Along With You” (Capitol / Virgin). Un premier album très impressionnant. Un certain Pharrell Williams et son pote Chad Hugo à la production. Bref ! Les N.E.R.D. Acheter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.