Heavy D.

heavydcloseup Voilà un individu qui avant d’être un artiste talentueux était une belle personne. Dwight Errington Myers était un rapper dont la carrière embrassait musique, télévision et cinéma.

Mais c’est par le rap qu’il s’était fait connaître à l’échelle internationale. Le sien était très positif, pensé pour faire la fête ou l’amour. Musicalement, son rap était très R&B. Dans la deuxième moitié des années 1980, Il entre dans le métier avec un album entre hip-hop et new-jack swing. Son phrasé est impressionnant et ses succès commerciaux seront nombreux.

Malgré son poids, comment dire…Assez important ! il était un danseur très agile. De plus, il était un auteur, compositeur et producteur également très talentueux, pour lui bien sûr, mais aussi pour Jay-Z ou Beanie Sigel par exemple.

Heavy D était un jamaïcain de naissance. Il émigre jeune aux Etats-Unis où il découvre le rap. Il fait vite ses K7 demos et forme “The Boyz” avec ses potes d’université que sont Eddie Ferrell (DJ Eddie F), Troy Dixon (Trouble T-roy) et Glen Parrish (G-wiz). Andre Harrell, président de “Def Jam” à l’époque, mais en pleine création du label “Uptown” décide de leur donner une chance. Ils seront sa première signature sur “Uptown” en 1986. “Living Large”, premier album de 1987 connait un franc succès essentiellement grâce au titre “Mr Big Stuff”, très différent du rap “mainstream” de l’époque mené par LL Cool J, Public enemy et Run DMC, entre autres.

teddy Teddy Riley

Mais le gros succès arrive en 1989, en partie grâce au choix des producteurs de l’album. Sur “Big Tyme”, on retrouve Marley Marl (producteur prestigieux de l’époque) et surtout Teddy Riley. Ce dernier vient de produire Keith Sweat, guy, Today, Wrecks N Effect et Redhead Kingpin. Il est le producteur à suivre. Et il se charge du succès de l’album avec les titres “Somebody For Me”, “We Got Our Own Thang” et “Gyrlz They Love Me”. Al B.Sure, artiste déjà dans l’écurie Riley et qui a connu un immense succès en 1988 chante sur l’album. La recette est parfaite. Du coup, MTV diffuse le clip en haute rotation pour un succès international. L’album sera N°1 du top R&B et disque de platine. Malheureusement, Trouble T-Roy décède accidentellement en 1990. Le titre, classique, “They Reminisce Over You (T.R.O.Y.)” de Pete Rock & C.L. Smooth lui est dédié et Heavy D rend hommage à son ami sur l’excellent “Peaceful Journey” de 1991.

Ce troisième album aura un succès similaire aux précédents et pour les mêmes raisons : Bon dosage entre hip-hop et R&B, excellence du phrasé et humour. Le single “Now That We Found Love” (reprise du standard des O’Jays), “Don’t Curse” (enregistré avec Q-tip, Pete Rock et Kool G-rap) et “Sister Sister” (hommage aux femmes noires) sont pour beaucoup dans ce succès. Les titres très hip-hop plaisent au public de base, les titres R&B à un public beaucoup plus large.

A cette époque, Heavy D se dirige aussi vers la télévision. Pour l’instant, une chanson est choisi pour le générique d’une série. Plus tard, il sera acteur.

Uptown1200-2 1993 et sortie de “Blue Funk”. L’album est moins R&B et le succès donc plus limité. Des pointures sont à la production : Pete Rock, DJ Premier et Tony Dofat. Dans le même temps, il prend les rênes du label “Uptown” (vice president et directeur artistique) et sa carrière d’acteur prend de l’importance. Voilà pourquoi l’album “Nuttin’ But Love” sera le dernier pour le groupe “Heavy D & the boyz”. “Black Coffee” et “Got Me Waiting” sont de gros succès single et l’album est encore N°1 des ventes R&B, pour la dernière fois.

Les deux années suivantes seront celles de son succès dans le rôle de producteur, auteur et dirigeant de label. Montell Jordan et Soul For Real sont des réussites commerciales grâce à lui. Ensuite, il fait ses débuts au théâtre à Broadway dans une pièce de Laurence Fishburne. Son retour solo de 1997 sera encore une belle réussite, surprenant pour un rapper après dix ans de carrière.

Les années 2000 seront celles du cinéma où il a beaucoup de challenge à relever comparé à la musique où il n’a plus grand chose à prouver. Elles seront également celles des collaborations, avec Babyface, Jay-Z, Fabolous et Timbaland.

Le 8 novembre 2011, après une belle prestation aux “BET hip-hop awards”, il s’écroule à Beverly Hills. Il décède à l’âge de 44 ans alors que sa carrière, exemplaire, était loin d’être terminée.

Discographie

heavy D1 Heavy D & The Boyz Living Large (1987, MCA)** Achetez

heavy2 Heavy D & the Boyz Big Tyme (1989, Uptown / MCA)*** Achetez

heavyD3 Heavy D & The Boyz Peaceful Journey (1991, Uptown / MCA)*** Achetez

 heavyD4 Heavy D & The Boyz Blue Funk (1993, Uptown / MCA)** Achetez

heavyD5 Heavy D & The Boyz Nuttin But Love (1994, Uptown / MCA)** Achetez

heavydalone Heavy D Waterbed Hev (1997, Uptown / Universal)** Achetez

heavyalone2 Heavy D Heavy (1999, Uptown / Universal)* Achetez

heavyalone3 Heavy D Vibes (2008, Stride)** Achetez

heavylastHeavy D Love Opus (2011, Stride)*

Artistes du même genre ou de la même époque : LL Cool J, Big Daddy Kane, Marley Marl, Biz Markie, Chubb Rock, Father MC…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.