HIP-HOP FILES N°3 : 1990-1995

en action 1990 Ces cinq années sont terriblement difficiles à résumer tant le nombre de bons albums était important. Nous avons volontairement omis Big L, Das EfX et tant d’autres.

Entre 1990 et 1995, arrivée des Cypress Hill. Ils dominent la période aux côtés des Wu-tang sur la côté Est. Sur l’autre côte, c’est le domaine de Dre et du G-funk.

La production était de très haute qualité, diversifiée, originale, impressionnante. Alors que le label “Sugarhill” a totalement disparu du paysage, “Tommy Boy” est encore là et nous offre encore de grands groupes et de grands albums (De la Soul, Naughty By Nature).

En France, ceux qui oeuvrent dans l’ombre depuis le début des années 1980 entrent en pleine lumière : Supreme NTM, IAM, Assassin, MC Solaar signent tous avec des majors. Nous avons choisi cette photo de Mode 2 en action comme symbole de cette période parce qu’il incarne parfaitement non pas le business mais la culture hip-hop. Sur cette période, l’équilibre entre business et culture est de plus en plus fragile…

tony scott Tony Scott “The Chief”(1990, Champ). Titre phare des soirées cultes “Zoopsie”, rue de la gaieté, Paris. Il synthétise parfaitement le son de cette époque, entre new-jack swing et hip-hop. Un hymne pour beaucoup .

cypress Cypress Hill “The Phuncky Feel One (extended version”) (1991, Ruffhouse). Le choc du début des années 1990. Un son terriblement funky, une voix nasillarde identifiable rapidement et un humour corrosif. Achetez

house House Of Pain “Jump Around (Pete Rock remix)” (1992, Tommy Boy). Les cypress hill dupliquent leur son pour les autres. Immense succès de l’année 1992. Achetez

dalench Da Lench Mob “Ain’t Got No Class (Beatnuts remix)” (1992, Street Knowledge). Produit par Ice Cube avec B.Real de Cypress Hill en invité. Un rap nerveux avec de terribles bass et des riffs de claviers tout aussi terribles.

delasoul2 De La Soul “Shwingalokate” (1991, Tommy Boy). Les leaders du “daisy age” surprennent encore avec ce deuxième album après un premier opus exceptionnel. Toujours aussi fascinant.

DEL Del Tha Funky Homosapiens “Mistadabolina” (1991, Elektra). Ice Cube, membre des N.W.A. et cousin de cet artiste produit l’album. L’oeuvre porte bien son nom. Elle est bourrée de samples de Clinton, des JB’s, de Bootsy Collins ou de Donald Byrd. Un rap festif.

funkdoobiest Funkdoobiest “The Funkiest” (1993, Epic). Encore une production de DJ Muggs de Cypress Hill. Un album tellement bon qu’il rivalise avec les albums de Cypress. “The Funkiest”, “Bow Wow Wow” et “Freak Mode” seront des hits dans la communauté hip-hop. Achetez

tribe2 A Tribe Called Quest “Scenario (remix)” (1991, Jive).

gangs Gangstarr “Mass Appeal” (1994, Chrysalis). Un album plus réactionnaire que les précédents, surtout pour les textes. Un DJ Premier toujours à son meilleur avec des beats jazzy comme on les aime. La séparation entre Guru et Premier est claire. Dernier grand disque du groupe. Achetez

pharcyde The Pharcyde “Ya Mama (Murphy mix)” (1993, Delicious Vynil). Groupe de L.A. dont la musique est aussi colorée et drôle que la pochette. La production de J-swift est très inventive à l’époque. Un album qui s’inscrit dans la voie tracée par De La Soul et A Tribe Called Quest. Achetez

raekwon Raekwon “Heaven & Hell” (1995, Loud). RZA à son meilleur pour la production. Mobb Deep et Nas s’inspireront largement de cet album. Un album ambitieux, excessif rempli de singles forts. Un album fort de l’année 1995. Achetez

wut WU / Raekwon “Can It Be All So Simple (remix)” (1993, Loud). Premier album d’un collectif qui révolutionne le rap avec des rythmiques funk obscures et une imagerie asiatique. Une influence majeure pour beaucoup. Achetez

lords Lords Of The Underground “Tic Toc” (1994, Pendulum). Un rap très funk. George Clinton lui même fait une apparition sur l’album. Le légendaire Marley Marl assure une partie de la production. Ce titre sera un moment fort de l’année 1994 pour le public rap. Achetez

graved Gravediggaz “Diary Of A Madman” (1994, Gee Street). Du rap hardcore avec un peu de metal dirigé par Prince Paul, membre des Stetsasonics qui a produit De La Soul. RZA du Wu-tang fait partie du groupe. ça suffit pour en faire un album culte.

main Main Source “Fakin’ The Funk” (1992, Wild Pitch). Le groupe de Large Professor avant qu’il ne devienne un producteur prolifique pour Eric B. & Rakim, Mobb Deep, Nas, Pete Rock, Akinyele et d’autres. Culte !

heavy D Heavy D “Sister Sister” (1991, Uptown). Heavy D. garde la méthode qui l’a rendu populaire : Mélange entre new-jack et hip-hop. Ce titre en est une belle illustration. Et toujours une super technique comme rapper.

krs KRS One “Sound Of Da Police” (1993, Jive). Ce titre est un classique. En solo ou avant avec le B.D.P. (Boogie Down Production), “KRS One” aura toujours des textes conscients avec des revendications sociales et politiques fortes. Achetez

BIG The Notorious BIG “Juicy” (1994, Bad Boy). Cet album fait de l’artiste une star. Ce titre est construit sur le titre funk “Juicy” de Mtum. Easy Mo Bee assure une production irréprochable et le label “Bad Boy” de Sean “Puffy” Combs devient une référence. Un album qui rivalise avec le G-funk dominant de l’époque. Achetez

redman Redman “Blow Your Mind” (1992, Def Jam). Pour un début, c’est un album incroyable. Le son de la rue mais aussi une musique pour la fête. La production d’Eric Sermon du groupe EPMD met en valeur les bass et les rythmes ainsi que le côté festif. Comme à son habitude avec EPMD, Sermon utilise beaucoup le travail du groupe funk ZAPP. Achetez

alkahol Tha Alkaholiks “Turn Tha Party Out” (1993, Loud). Une belle alternative au G-funk dominant de l’époque. Des acrobaties verbales incroyables, beaucoup d’humour et une énergie festive hallucinante. Du rap pour faire la fête. Achetez

Dela De La Soul “Breakadawn” (1993, Tommy Boy). Un album plus “live”. Les JB’s et Maceo Parker participent à l’album. Ce sera le dernier avec Prince Paul.

beastie Beastie Boys “Get It Together” (1994, Capitol) Achetez

naughty Naughty By Nature “Hip-Hop Hooray” (1993, Tommy Boy). Le trio démontre qu’il sait faire d’autres “O.P.P.” avec ce “Hip-hop Hooray” énergique et tubesque. Kay Gee est un producteur incontournable. Achetez

souls Souls Of Mischief “Live And Let Live” (1993, Jive). Un des plus grands albums rap de la décennie 1990. Achetez

 

 

.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.