Miles In April

12176093_1498000583829791_911226551_o La selection musicale d’Avril réalisée avec “Nomad Production“. Ce mois-ci, un seul artiste : MILES. Son seul prénom suffit à l’identifier. L’actualité le concernant est encore forte 25 ans après sa mort. Bon voyage !

 

12841347_1534274260202423_2580969346791749465_o

5Omn de Miles Davis, ce n’est vraiment pas grand chose au regard de sa carrière. Mais vous entendrez ici des titres rares (le “Crucial Love”, répétitions avec Prince ou le “In The Night” avec le groupe funk Cameo et un certain Maceo Parker au saxophone), des titres classiques, grand classique même et leur impact sur les générations suivantes (le “Blue In Green ” repris de façon magistrale par Al Jarreau), des titres de la dernière période (1988-1991) où il montre encore le chemin à suivre pour le jazz, avec le funk et le hip-hop. Enfin, vous entendrez l’héritage légué par Miles aux générations suivantes et comment elles lui rendent hommage (voir le travail de Mr Moods avec “Blue In Green” ou la version salsa de “So What / Impressions” par Bobby Matos).

25 ans après sa mort, Miles Davis est encore bien présent, bien vivant et pour longtemps encore, il y a fort à parier, car sa musique, pour une partie en tout cas, est comme la musique classique : Intemporelle. Vive Miles !

Voici en détail la sélection que nous avons choisi. Pour le reste, c’est ici.

rustichelli 1 Paolo Rustichelli “Capri”. Un an avant sa mort, Miles entre en studio avec cet italien pour un enregistrement mystique, dans la lignée de ses grands titres façon “Kind Of Blue”. La boucle est bouclée. Le géant peut tirer sa révérence. Interview de Paolo Rustichelli ici.

kind of blue 2 “Kind Of Blue”. 57 ans après sa sortie, cette oeuvre est toujours considérée par les amateurs de jazz comme la plus grande du genre. L’album est aussi la meilleure vente de l’histoire du jazz. L’entrée de John Coltrane sur le titre “Kind Of Blue” suscite toujours une émotion indescriptible. 

 3 Al Jarreau “Blue In Green”. 1992 : Al Jarreau rend hommage au roi parti un an plus tôt : Sublime.

circle 4 Herbie Hancock “Circle”. Herbie et Miles ensemble, que dire de plus ?

johnson 5 “Nem Um Talvez (take 3)”. En 1971, Miles enregistre un album en hommage au boxeur Jack Johnson. En 2003, la maison de disques “Columbia” sort l’oeuvre complète remasterisée avec des versions inédites. Un album pur jazz électrique, pur jazz-rock avec un groupe d’anthologie : John McLaughlin, Herbie Hancock, Billy Cobham, Michael Henderson et Steve Grossman.

tutu 6 “Portia” . 1986, l’album qui relance sa carrière, “Tutu” le rend populaire auprès des jeunes pour qui il n’était qu’un nom. L’album qui donne un autre statu au bassiste Marcus Miller. Pour lui, il y a un avant “Tutu” et un après. Il est le compositeur et arrangeur de ce titre. “Tutu” marque également le départ de Miles de chez “Columbia”, label historique, pour Warner.

Amandla 7 “Amandla”. Trois ans après “Tutu”, il revient avec un “copié-collé” de “Tutu” au succès moindre. A nouveau, Marcus Miller compose l’ensemble de l’album à l’exception de deux (“Cobra” composé par George Duke et “Jilli” par John Bigham). Kenny Garrett est le nouveau venu au sax alto. Egalement présents : Joe Sample (piano), Foley (bass), Jean-Paul Bourelly (guitare), Joey DeFrancesco (claviers) et Rick Margitza (sax tenor). Son dernier groupe…

paisley park 8 Prince & Miles Davis “Crucial”. Le projet d’une collaboration entre les deux hommes date du milieu des années 1980. Prince admire le trompettiste et c’est réciproque. Le “Don’t Lose Your Mind” sur “Tutu”, c’est pour Prince. Miles lui reconnaît une intelligence redoutable. En 1999, ils entament des répétitions à “Paisley Park”. Ce titre en est extrait. Ils avaient déjà partagé la même scène en 1987. Miles avait joué sur le titre “It’s Going To Be a Beautiful Night”, toujours à Paisley Park et pour le réveillon du nouvel an. Un cd et un dvd intitulés “Miles At The Park” ont vu le jour.

machismo 9 Cameo “In The Night”. 1988, Cameo entre en studio pour l’album “Machismo”. On y trouve ce titre avec Miles et Maceo Parker pour les cuivres. Pas mal ! Pourtant, ce ne sera pas un grand souvenir pour Maceo qui, étonné, me dira en interview : “Quoi ! Vous vous souvenez de ça ! ?”. Oui, un peu quand même !

millenium 10 Mr Woods “Blue & Green” (instrumental). L’excellent label Millenium jazz compte dans son catalogue la série “Jazz Jousters”. La nouvelle génération hip-hop rend hommage à Miles et aux géants du jazz. Un exemple de leur travail. 25 ans après sa mort, il est encore une source d’inspiration.

doo bop 11 My Fantasy. Dernier album studio du maître. Il choisit le producteur rap Easy Mo Bee pour ses derniers enregistrements. Il s’inscrit dans l’air du temps. Pour lui, hip-hop et jazz sont parfaits l’un pour l’autre. Il avait raison puisque 25 ans plus tard Mr Woods et le label “Millenium jazz” sont toujours dans ses traces. Ils ne sont pas les seuls.

matos 12 Bobby Matos “So What / Impressions”. Percussioniste très respecté dans le milieu “latin-jazz”, le new-yorkais Bobby Matos est spécialiste de la relecture de standards jazz à la sauce “latin-jazz”. Une autre façon pour Miles d’être présent, encore et toujours et dans de nombreuses cultures.

Très bientôt, Une émission radio toute une nuit consacrée à Miles Davis. Réalisée avec Malone Di Mano et qui sera disponible ici. Pour gagner l’album hommage à Miles conçu par Mano Di Mano & DJ Kauj, envoyez vos mails via notre formulaire “laisser un commentaire”.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.