Michel BENITA

 Compositeur, bassiste et leader de groupe, Michel Benita est une grande figure du jazz international depuis presque quarante ans.

Mais s’il est reconnu pour son apport au jazz, il fait preuve d’un penchant indéniable pour l’expérimentation et l’ouverture de voies difficiles d’accès. Son sublime “Drastic” de 2006 en est l’exemple le plus brillant.

Michel Benita est installé à Paris depuis longtemps. C’est là qu’il s’est fait un nom. Il est connu et reconnu pour la finesse de son touché à la bass et à la contrebasse, pour les mélodies et ses arrangements. On aime aussi son sens de l’exploration, son sens du détail et la précision de ses harmonies. Depuis le début de sa carrière, il a constamment été sollicité en studio par des jazzmen réputés tels Lee Konitz, Archie Shepp ou Joe Lovano. Il a également enregistré de nombreux albums sous son nom ou en collaboration.

Né en Algérie, il commence des études de musique dans ce pays. Au départ, il joue de la guitare, plus attiré par la folk que par le jazz. Le jazz s’empare de lui un peu plus tard. Il se dirige alors vers la bass. Ses débuts en studio ont lieu en 1977. Cette année là, il enregistre l’album “Betiari” avec Patric, groupe de jazz psychédélique utilisant beaucoup rock et électronique. Il reste avec ce quartet jusqu’en 1979. Il ne cessera jamais les mélanges.

Il arrive à Paris en 1981. Dès son arrivée, il joue en studio avec Doudou Gouirand, Antoine Herve et Marc Ducret. Ses débuts comme leader ont lieu dans les années 1990 avec l’album “Preferences” signé sur “label Bleu”. A cette époque il rencontre Aldo Romano. Une forte amitié s’installe entre les deux hommes. Romano la qualifiera de “lien indissoluble”. En 1993, il joue un jazz plein de “soul”. Sa reprise du “Natural Woman” de Carole King fait sensation. En 1999, il enregistre “Lower The Falls” avec Andy Sheppard.

 Au début des années 2000, sa renommé est forte mais dans le milieu jazz uniquement. Son travail avec le trompettiste Erik Truffaz va élargir son audience. Les deux hommes ont en commun ce sens de l’expérimentation. Trois albums ensemble sur Blue Note : “Mantis” (2001), “Saloua” (2005) et le live “Face A Face” (2006). En 2006, il signe aussi son superbe album “Drastic”. Il y met en avant ses talents pour la composition et surtout son goût prononcé pour les nouvelles tendances musicales. “Drum & Bass“, soul et world music enrichissent son jazz. A ses côtés Dhafer Youssef au oud, Nils Peter-Molvaer (autre passionné d’électronique) à la trompette et la sensuelle chanteuse Stephanie McKay. Il y a ici un peu du “Two Pages” des “4 Hero”, une touche de “Badu” et du “spoken word” à la Gil Scott Heron, entre autres. Entre cet album, le premier opus du duo “Wise” et le “Diamond Suites” de Tassel & Naturel, les passionnés de fusion ne savent plus où donner de la tête en cette année 2006.

 Ethics

Pendant la période Truffaz, Michel Benita devient proche du guitariste Manu Codjia. En 2008, le duo signe l’album “Ramblin'”. La même année, il travaille avec Peter Erskine, Nguyên Lê et Stephane Guillaume sur “Dream Flight” pour le label ACT. Deux ans plus tard, il met sur pied le quintet “Ethics”, son groupe. La formation débute sur “Zig Zag Territoires”. L’important est de jouer, de se faire plaisir sans routine. A ce jeu, Michel Benita est très fort.

2012 marque le début d’une belle entente avec le label “ECM”. Il joue avec le trio Libero pour ce label aux côtés de Sheppard (saxophone) et de Sebastien Rochford (batterie). Il sera encore membre du quartet de Sheppard en 2015 pour l’album “Surrounded By The Sea” et sur scène. La même année, il signe son groupe Ethics sur ECM. “River Silver” sera leur premier opus sur le label de Manfred Eicher. Il voit le jour en 2016.

En 2017, Michel Benita a un beau parcours, atypique et riche de diversité. On le retrouve sur “Mélodies En Noir & Blanc” de son ami Aldo Romano avec le pianiste Dino Rubino. Je crois que dans ces cas là, on dit RESPECT !

Interview ici

Discographie Selective

 Preferences (1990, Label Bleu)***

 Soul (1993, Label Bleu)**

 The Woman Next Door (1998, Label Bleu)**

 Erik Truffaz “Mantis” (2001, Blue Note)** Acheter

 E.L.B. (2004, ACT)** Acheter

 Erik Truffaz “Saloua” (2005, Blue Note)*** Acheter

 Drastic (2006, Deluxe)*** Acheter

 E.L.B. “Dream Flight (2008, ACT)*** Acheter

 Ramblin’ (2008, Nocturne)** Acheter

 Un Soir Au Club (2010, Le Chant Du Monde)***

 Ethics (2010, Zig Zag Territoires)*** Acheter

 Trio Libero (2012, ECM)** Acheter

 Ethics “River Silver” (2016, ECM)*** Acheter

Photos : Jean-Baptiste Millot

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.